Dominique Deblaine Bannzil littéraire
Dominique Deblaine                   Bannzil littéraire

française guadeloupe

 

L’Errant, le Désirable

Nouvelle parue dans

Entre deux rives, trois continents

édition MSHA, Bordeaux, 2004.

Tableau couverture : Michel Rovelas (Plasticien - Guadeloupe)

 

 



 

 

 

 

Extrait

 

« la main du père est un soleil pour l’enfant »

André Schwarz-Bart, La Mulâtresse Solitude.

 

Un temps, il quitta la terre ferme pour le rivage, alla pêcher "loin-loin-petit-peu", comme il dit. Il n’était plus que celui qui est d’ailleurs et il savait que sa place était, pour bien longtemps, là-bas, loin-loin-petit-peu au milieu des vagues. Il errait et ne voulait plus rien.

En somme, il avait ouvert la porte au renoncement.

    En fait, ses yeux, sa voix, révélaient sa peur.

        En somme, ses yeux disaient son désespoir, sa crainte,

     son envie.

                En fait, la poussière avait recouvert ses certitudes.

Parfois, il retrouvait le désastre d’antan, se mettait à maudire sa vie, se vivait comme un qui n’amène pas le bonheur dans ses bagages.